admin

Du navarin d’agneau aux haricots

  •  

La cuisine française propose des recettes classiques qui, de par leur onctuosité et finesse, font le bonheur des papilles quelle que soit la saison. Aujourd'hui, dans cet article, nous vous amenons à la découverte du navarin d'agneau aux haricots. C’est une sorte de ragout délicat et fondant idéal pour les repas en famille et entre amis. En cuisine donc !

La viande d'agneau et le navarin

La viande d'agneau se distingue par sa nature tendre. Elle offre une multitude de possibilités et s'invite dans plus en plus de nouvelles préparations avec des résultats exceptionnels. Des abats au filet en passant par les côtelettes, cette viande est généralement consommée sous plusieurs formes: gigot, émincée, soupe, fricassée, ragoût… Une recette d'agneau très prisée reste le navarin.

Le navarin d'agneau, encore appelé ragoût d'agneau, est un plat classique de la cuisine française qui se fait à base d'épaule d'agneau et de légumes. Il fait partie des mets très appréciés au printemps et se prépare avec de petits légumes comme les carottes, les navets, les pommes de terre. Le navarin d'agneau traditionnel, plat d'exception est l'allié idéal pour faire plaisir à votre famille en tout temps.

Recette de navarin d'agneau printanier aux haricots blancs

Vous pouvez essayer de faire le navarin d'agneau printanier avec des haricots blancs. Voilà notre recette du navarin d'agneau avec Cocotte minute.

Ingrédients pour 6 personnes.

  • 1,2 kg d'épaule d'agneau (désossée au préalable) coupée en morceaux
  • 250 g de haricots blancs secs
  • de la pulpe de tomate (1 boîte)
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 bouillon cube
  • du thym et du romarin
  • sel, poivre, gingembre, piment doux

Temps de préparation et de cuisson: 2 heures.

  1. En premier lieu, faites tremper vos haricots blancs.
  2. Pendant 40 minutes, faites-les cuire dans un grand volume d'eau non salée avec le thym et le romarin (réalisez un bouquet garni pour éviter la dispersion des feuilles).
  3. Épluchez et émincez l'oignon.
  4. Dans la cocotte, faites chauffer l'huile et faites dorer les morceaux d'agneau préalablement salés à feu vif.
  5. Dorés, réservez vos morceaux d'agneau dans une assiette.
  6. Faites revenir l'oignon émincé en y ajoutant les gousses d'ail (râpées) et la pulpe de tomates. Laissez cuire à feu moyen en remuant durant 2 ou 3 minutes.
  7. Ajoutez ensuite les morceaux d'agneau.
  8. Baissez la plaque de cuisson à feux doux et laissez cuire durant une vingtaine de minutes.
  9. Avec votre bouillon cube, préparez 1 litre de bouillon que vous versez dans la cocotte.
  10. Ajoutez-y vos haricots blancs égouttés et les épices.
  11. Laissez mijoter 1 heure à feu doux à couvert en mélangeant un peu en cours de cuisson.
  12. Vérifiez l'assaisonnement en fin de cuisson.
  13. Servez et dégustez.

La préparation du navarin d’agneau au Cookeo suit le même processus. Seule la durée peut varier d’un appareil de cuisson à un autre.

Ficelle picarde: Picardie sait tenir par le ventre

  •  

Comme la peinture, la musique, l’architecture, la cuisine est aussi un art. Elle fait appel à bien des facultés et surtout aux sens mais ne se laisse pas cerner par tous. Il existe en gastronomie des milliers de recettes les unes différentes des autres. Chaque recette porte une histoire et surtout transmet les valeurs d’une culture. Une des recettes récentes qui fait parler d’elle aussi bien par les chefs cuisiniers que les consommateurs est la ficelle picarde, une spécialité originaire d’Amiens, en Picardie. Cet article vous amène dans un palais de saveurs et de senteurs où la ficelle picarde tient lieu de couronne.

Un peu d’histoire

Le premier plat de ficelle picarde serait l’œuvre du célèbre chef cuisinier Marcel Lefèvre. Elle a été créée à Amiens dans les années cinquante suite à une foire d’exposition. En effet, lors de la Foire de Hotoie, dans la ville d’Amiens, en l’an 1950, un repas spécial était servi aux différents notables du département. Ce repas était concocté par des restaurateurs les plus réputés de la ville avec notamment Lefèvre à leur tête. C’est donc à cette occasion qu’a vu le jour la ficelle picarde. La recette originale est aujourd’hui gardée protégée au sein de la Confrérie des compagnons de la ficelle de Picardie.

Ingrédients pour la recette de ficelle picarde traditionnelle

La ficelle de Picardie est un mets vieux de moins d’un siècle. Mais elle ravit bien des papilles à travers le monde. Pour faire chez soi une bonne ficelle picarde, il faut commencer par disposer d’ingrédients suivants (pour quatre personnes):

  • 4 crêpes
  • 4 tranches de jambon blanc
  • 500 grammes de champignons de Paris frais
  • 20 centilitres de crème fraîche
  • du citron
  • du gruyère
  • du sel
  • du poivre

Préparation de la ficelle picarde

Il faut commencer par faire des crêpes classique mais sans les sucrer. Faites autant de crêpes que de personnes. Ensuite, lavez les champignons de Paris puis coupez-les en fines lamelles. Dans un peu d’huile d’olive, faites-les revenir jusqu’à ce que leur jus disparaisse. Ajoutez ensuite de la crème fraîche, du jus de citron et salez puis poivrez. Laissez le tout mijoter à feu doux pendant 10 minutes. Descendez la préparation et attendez qu’elle soit tiède puis commencez par dresser les ficelles. Dans une assiette, posez une crêpe à plat puis une tranche de jambon. Au centre, mettez la préparation aux champignons sur la longueur au quart de la crêpe. Roulez le tout et posez dans un plat pour four. Faites de même pour le reste de crêpes. Sur les ficelles, saupoudrez un peu de gruyère râpée puis mettez au four à 200 °C.

Dix minutes d’attentes suffisent et votre ficelle picarde est prête pour être dégustée.

Le kouglof répond présent au petit-déjeuner, à l’apéro et au dessert

  •  

La cuisine alsacienne conserve une tradition marquée par l'originalité et une variété de saveurs. Nous vous invitons à découvrir une brioche alsacienne parfaite au petit-déjeuner, à l'apéro et au dessert: le kouglof. Suivez simplement le guide.

La légende du kouglof

Le kouglof (ou kougelhopf de son vrai nom) est une spécialité alsacienne. C'est une brioche à pâte levée qui doit son apparence à son moule (forme haute, cannelée et creusée en son centre). Plusieurs légendes expliqueraient son origine. L'une d'entre elles stipule que le kouglof alsacien serait originaire de Bethléem. Selon cette légende, un des rois mages ayant rendu visite au petit Jésus aurait oublié son chapeau (un turban en fil d'or serti de diamants) en sortant de la crèche. En retour de croisade, il aurait retrouvé son couvre-chef chez un pâtissier strasbourgeois qui l'utiliserait comme une moule. D'où son appellation « kugelhopf » : « turban » en alsacien.

Les variétés de kouglof

Le kouglof est longtemps préparé sous forme de gâteau de célébration pour de multiples occasions festives. Il existe en deux variétés:

  • le kouglof sucré avec des raisins secs imbibés de rhum ou de kirsch et des amandes, dégusté au petit-déjeuner et au dessert
  • le kouglof salé avec des lardons et des noix, adapté à l'apéritif.

Voici la recette des différentes versions de ce dessert alsacien.

La recette du kouglof sucré

Voici notre recette pour vous aider à réaliser le kouglof sucré.

Ingrédients:

  • 2 œufs
  • 500 g de farine
  • 150 g de beurre ramolli
  • 75 g de sucre
  • 10 g de sel
  • 40 g d'amandes entières
  • 20 cl de lait tiède
  • 25 g de levure de bière
  • 75 g de raisins secs
  • sucre glace

La préparation dure 2 heures et le temps de cuisson est de 50 minutes.

Trempez les raisins dans de l'eau tiède pour les faire gonfler. Faîtes le mélange de la levure avec 10 cl de lait et un peu de farine afin de faire une pâte que vous laisserez reposer jusqu'à ce qu'il double de volume. À la farine restante, mélangez les 10cl de lait restant, le sel, le sucre et les œufs. Pétrissez pendant 15 minutes pour une bonne aération de la pâte. Ajoutez le beurre ramolli et mélangez. Ajoutez ensuite le levain et pétrissez jusqu'à ce que la pâte se détache des bords de votre récipient.

Couvrez la pâte d'un linge et laissez reposer une heure dans un endroit tempéré. Tapotez la pâte jusqu'à lui faire reprendre son volume de départ. Ajoutez les raisins et mélangez. Beurrez le moule à kouglof jusque dans les cannelures et déposez dans chacune une amande. Mettez-y ensuite la pâte et laissez le tout reposer jusqu'à ce qu'elle atteigne le bord du moule. Faites la cuisson pendant 50 minutes. Et couvrez d'un papier sulfurisé au cas où la pâte se colorerait de trop.

Démoulez et saupoudrez votre kouglof de sucre glace.

Recette de kouglof salé

Le kouglof salé suit le même processus que pour la version sucrée à l'exception que dans ce cas, les amandes et les raisins sont remplacés par les noix en morceaux et le lardon. Les temps de préparation et de cuisson sont également les mêmes.

Comment faire du loukoum maison ?

  •  

Parfois, certaines recettes paraissent trop compliquées à réaliser, que ce soit par rapport au temps ou aux ingrédients dont on a besoin. Toutefois, il y a toujours une recette facile pour réaliser toutes sortes de plats en mode fait maison. Cet article vous en livre une, celle du loukoum.

Une sucrerie spéciale

Le loukoum, encore appelé halkouma ou rahat loukoum, est une préparation d'origine turque datant du XVIIIe siècle. C'est une sucrerie réalisée à partir de l'amidon et aussi de sucre parfumé. Il est traditionnellement aromatisé avec de l'eau de rose. Vous pouvez cependant opter pour d'autres saveurs comme la vanille, le citron, la menthe, l'eau de la fleur d'oranger ou la fraise. Le loukoum s'accompagne aussi de garniture notamment de pistaches, d'amandes et de noisettes.

Ingrédients

Pour environ une vingtaine de pièces de cette délicieuse confiserie, il faut comme ingrédients:

  • 150 g de Maïzna ou fécule de maïs
  • 100 g de sucre glace,
  • 1 cuillère à café de l'arôme choisi (eau de rose, menthe…)
  • 150 g de garnitures (amandes ou pistaches)
  • du jus de citron
  • 55 cl d'eau
  • un colorant alimentaire liquide au choix
  • 600 g de sucre cristallisé.

Pour réaliser une bonne recette de loukoum maison, vous pouvez employer une casserole ou la micro-onde. Mais la recette à la casserole est de loin la plus facile et la moins contraignante. Il faut aussi un moule à gâteau de préférence carré d'environ une dizaine de centimètres.

Une recette facile

La réalisation de la recette de loukoum nécessite plusieurs étapes. D'abord, la préparation du sirop de sucre, ensuite la réalisation du mélange de fécules et enfin la découpe et le glaçage sans oublier la confection de l'enrobage.

Pour le mélange de fécules, effectuer un mélange homogène entre un peu d'eau, environ 30 cl et 150 g de fécules puis ajouter ce mélange au sirop de sucre.

Pour le sirop de sucre, porter à ébullition environ 25 cl d'eau, en ajoutant le sucre cristallisé et le jus de citron ; à feu doux, porter le mélange également à ébullition, puis observer un épaississement du sirop sans une coloration.

Le sirop ne doit pas être trop liquide ni trop épaisse. Il faut maintenant ajouter le mélange eau et fécules d'un trait au sirop encore sur le feu doux. Remuer continuellement le mélange qui devient de plus en plus épais. Le mélange est prêt lorsqu'il se décolle complètement du fond de la casserole, ce qui peut prendre environ près de deux heures.

Ajouter ensuite à la casserole le colorant, l'arôme que vous avez choisi, puis la garniture souhaitée après l'avoir torréfié. Mélanger correctement et continuer la cuisson si le mélange s'est liquéfié.

Place ensuite au découpage et au glaçage.

Une fois le mélange prêt, le renverser à chaud dans le moule tapissé de papier sulfurisé et de fécules de maïs, puis recouvrir la pâte avec de la cellophane. Laisser reposer pendant toute la nuit ou toute la journée à une température ambiante.

Le lendemain, découper la pâte en petits dés à l'aide d'un couteau huilé. Plonger chaque coupe dans un mélange fécule et sucre glace au moins deux fois.

Votre préparation est prête.

Bonne dégustation !

Accompagnements possibles des moules marinières

  •  

La cuisine française ne cessera de délier des langues et de conquérir des cœurs grâce à sa richesse, l’authenticité et la saveur originale de ses mets. Les moules marinières vous tentent ? Savez-vous que vous pouvez essayer divers accompagnement à vos moules ? Non ? À vos tabliers et suivez le guide !

Ce qu'il faut savoir des moules

Les mytilida encore connues sous le nom de moules font parties des espèces de mollusques bivalves. En mytiliculture, on ne rencontre que 3 espèces consommables: le mytilus galloprovincialis, le mytilus edulis et le mytilus platensis. C'est depuis la préhistoire que la moule est consommée par l'homme. Aujourd'hui, elle est généralement consommée cuite mais peut également l’être crue. Il existe plusieurs recettes de préparation des moules: les moules à la crème, les moules marinières, les moules curry, les moules au vin blanc… À l'instar des coquillages, la moule doit être vivante juste avant la cuisson. Laissée à l'air libre elle reste totalement fermée. En fin de cuisson, elle s'ouvre d'elle-même.

Les moules marinières

Les moules marinières sont des moules essentiellement préparée dans de la sauce marinière. Ce met s'accompagne généralement de frites, d’où parfois l'appellation ‘‘moules frites’’. Nous vous proposons la recette de la cuisson des moules à la marinière. Pour 4 personnes voici la liste des ingrédients :

  • 4 kg de moules
  • 2 échalotes
  • 30 g de beurre ou de margarine
  • 1 cuillère à café rase de farine
  • 15 cl de vin blanc sec
  • persil, sel, poivre

Préparation des moules

Hachez les échalotes. Grattez scrupuleusement et lavez les moules. Avec 1 noix de beurre, mettez-les dans une cocotte en y ajoutant le vin blanc et les échalotes hachées. Vous devez ensuite les faire ouvrir dans la cocotte couverte, sur un feu vif pendant quelques minutes. N'oubliez pas de mélanger 2 ou 3 fois lors de la cuisson. Une fois ouvertes, retirez les moules de la cocotte et conservez le jus de la cuisson.

Gardez les moules au chaud en les déposant dans un plat creux. Le jus sur le feu, malaxez à l'aide d'une fourchette 1 cuillerée à café de farine avec 1 cuillerée de beurre. Ajoutez le tout au jus de la cuisson des moules que vous avez laissé au feu et laissez bouillir un instant. Assaisonnez avec le sel et le poivre et versez votre préparation sur les moules. Saupoudrez le tout de persil haché et vos moules marinières sont prêtes à la dégustation.

Accompagnements des moules

Vous pouvez remplacer les frites, généralement employées, par d'autres accompagnements pour vos moules marinières. Il y a par exemple:

  • des pâtes comme les spaghettis ou les tagliatelles
  • la salade composée ou verte
  • les pommes de terre cuites à la vapeur
  • le pain
  • du riz...

Pour un résultat toujours plus savoureux et authentique, osez des combinaisons vous-même.

Bon appétit !

Une recette pour réussir le makrout soi-même

  •  

De la bonne cuisine fait maison, c’est toujours un vrai régal aussi bien pour les papilles gustatives que pour l’estomac. Avec cet article, apprenez à réussir un fabuleux met à consommer sans modération: le makrout.

De succulents gâteaux d’Orient

Le makrout est une pâtisserie d'origine orientale. Elle est faite à base de semoule. Il est possible de fourrer le makrout à l'aide de plusieurs ingrédients. C'est ainsi qu'il y a le makrout aux dattes ou le makrout à l'amande. La préparation de cette délicieuse pâtisserie nécessite du temps. Mais rien qu'à voir le résultat final, on oublie le temps passé à le faire. Pour réaliser ce chef d'œuvre, les ingrédients nécessaires pour une vingtaine de makrout sont: 300 grammes de semoule moyenne, 150 grammes de pâte de dattes, 100 grammes de beurre, de la fleur d'oranger et du sel. Pour rehausser le goût et la couleur, vous avez également besoin du miel, de l'huile et de la farine.

Une recette maison toute simplifiée

La recette de makrout la plus répandue est celle fourrée à la datte. Vous pouvez vous-même réaliser la pâte de dattes à la maison. Il suffit d'abord d'enlever le noyau des dattes et en faire une cuisson à la vapeur pendant 5 à 10 minutes. Ensuite, écrasez les dattes déjà bien molles avec une fourchette dans un saladier. Enfin, ajoutez le sucre glace et la cannelle tout en mélangeant, dans le but d'avoir une bonne pâte bien lisse. Mettez ensuite la pâte obtenue au frais.

Dans un autre saladier, mélangez la farine et la semoule, en ajoutant le beurre préalablement fondu et mélangez correctement le tout. Ajoutez ensuite goutte à goutte l'eau issue de la fleur d'oranger jusqu'à obtenir une bonne boule de pâte facile à malaxer. Malaxez correctement la pâte obtenue sur votre plan de travail. Ajoutez de l'eau de la fleur d'oranger ou de la semoule selon que la pâte est trop dure ou trop molle.

Couvrez la pâte puis laissez au repos pendant une dizaine de minutes. Divisez ensuite la pâte pour former de longs bâtonnets, au centre desquels seront disposées les pâtes de dattes en bâtonnets. Refermez ensuite la pâte de semoule sur celle de dattes de manière à éviter les bulles d'air et à obtenir un boudin.

Découpez ensuite la pâte de semoule fourrée à la pâte de dattes en losange, en faisant des décorations notamment avec une fourchette. Faites frire vos makrout pendant 3 à 5 minutes puis plongez-les dans du miel et laissez refroidir.

Vos makrout sont prêts à être dégustés.

De la bonne humeur dans les assiettes

Au dessert ou au petit-déjeuner, ces menus pâtisseries constituent un délice exquis. Les makrout sont à consommer tièdes ou froids. Pour obtenir une dorure unique, vous pouvez passer votre makrout au four. À présent vous avez tout ce qu'il vous faut désormais pour réaliser un bon makrout maison. À vos fourneaux, prêt ! Cuisinez !

Tchoutchouka : avec quoi le savourer ?

  •  

Quelles sont vos distractions préférées à part le sport, le shopping, le camping ? Je parie que la lecture et la cuisine en font sûrement partie. J'ai l'habitude de livre des documents de cuisine afin de découvrir de nouvelles recettes ou certains plats populaires. J'ai souvent l'habitude de réaliser la plupart des recettes simples que je découvre pendant ma documentation. Cette fois, je suis tombé sur une recette appelée Tchoutchouka. J'ignore si vous connaissez cette recette mais je peux vous assurer que je n'ai pas été déçu de l’avoir réalisée. Découvrons ce merveilleux plat et avec quoi on peut l’accompagner.

Tchoutchouka : de quel genre de plat est-il question ?

Le Tchoutchouka est un plat d'origine maghrébine qui se réalise à partir de poivrons et de  tomates fruits. Pour rendre plus agréable et parfumé le plat final, certaines personnes préfèrent le cuisiner en y ajoutant des œufs, des légumes et des épices dont l'ail, le cumin, le piment. Pour rendre plus succulent et améliorer le goût final, on ajoute généralement un peu de sucre. Le Tchoutchouka est un plat qui peut être servi en entrée ou en accompagnement d'autres plats. Dans certaines régions, il est considéré comme une sorte de salade de poivrons grillés qu’on mange avec du pain maison matlouh ou thamthout en kabyle. Vous pourriez aussi l'accompagner de la viande, du poisson et aussi des lardons.

Attention à ne pas confondre ce plat avec la ratatouille française !

Ingrédients

Pour faire du Tchoutchouka, vous aurez principalement besoin de tomates fruits, de poivrons, d’œufs, du sel, de l'huile d'olive, des oignons, des légumes, du piment, du cumin (facultatif) et de l'ail. Il vous faudra une cocotte-minute et un four comme matériel.

Préparation et accompagnements

La recette de Tchoutchouka commence par la préparation des ingrédients.

  • Les tomates, l'ail, les oignons et les poivrons doivent être lavées. Vous allez éplucher l'ail et les oignons avant de les découper en lanières (ou petits morceaux).
  • Les poivrons et le piment seront découpés et séparés de leurs graines. Même chose pour les tomates qui doivent être découpées et séparées des graines.
  • Lorsque vous finissez de couper et de séparer les graines des poivrons et des tomates, vous allez les cuire rapidement dans de l'eau bouillante pendant 10 minutes.
  • Après, retirez l'ensemble avec une écumoire et mettez-les dans une passoire.
  • Mettez un peu d'huile d'olive dans votre cocotte-minute et versez-y le contenu de la passoire. Ajoutez le sel, le piment, le cumin et laissez l'ensemble cuire pendant 30 minutes environ.
  • Cassez les œufs après avoir ajouté les légumes et laissez mijoter à couvert pendant 3 minutes.

C’est bon ! Servez votre plat de Tchoutchouka chaud ou froid.

N'oubliez pas de l'accompagner du pain maison. Si vous êtes végétalien, vous pourriez ajouter des fruits et légumes.

Les champions et les aubergines découpées en rondelles seront parfaits comme accompagnements en dehors du pain.

Pour ceux qui aiment la pomme, vous pourriez accompagner votre plat de cela avec du poisson ou de la viande de volaille.

Vous pouvez savourer votre plat avec du riz aux feuilles de basilic ou de persil.

Bon appétit à vous !

De la polenta crémeuse aux champignons

  •  

L'univers de la cuisine recèle des merveilles les unes  plus somptueuses que les autres. Chaque plat possède une signature de saveur unique, authentique. Si vous avez envie de compléter votre carnet de cuisine par une recette qui fera le bonheur de votre entourage, vous êtes à la bonne adresse. En cuisine, pour la découverte de la Polenta aux champignons !

La polenta, on en parle ?

La polenta est une préparation traditionnelle du nord et du centre de l'Italie. On la retrouve souvent sous forme de galette ou de bouillie à base de semoule ou de farine de maïs. Elle est d'origine montagnarde. Elle est cuite traditionnellement au feu de bois afin de réchauffer les longues soirées d'hiver. Qu'elle soit nature ou crémeuse, cuite au lait ou au bouillon, en forme de galettes ou de bouillie, elle accompagne généreusement les champignons, les fromages, les poissons, les fruits de mer...

La polenta crémeuse aux champignons

Voici la recette de la polenta crémeuse aux champignons.

Ingrédients

  • 130 g de semoule de maïs fine
  • 400 g de champignons
  • de l’huile d'olive
  • 1 gousse d'ail
  • 10 cl de vin blanc sec
  • 3 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 150 g de fromage
  • du sel.

Préparation : 50 minutes

Cuisson : 20 minutes.

Préparation de la polenta

  • Versez un demi-litre d'eau dans une casserole et portez à ébullition. Ajoutez-y une demi-cuillère à soupe de sel fin.
  • Versez la semoule en pluie tout en mélangeant. Mélangez pendant 10 à12 minutes à feu moyen jusqu'à ce que le mélange prenne une consistance épaisse et se détache de la casserole.
  • Étalez la pâte sur la plaque du four recouverte de papier alu. Faites une couche de moins de 1 cm d'épaisseur et laissez refroidir. Entreposez pendant 1 heure au réfrigérateur.

Préparation des champignons

  • Nettoyez et coupez les champignons.
  • Chauffez l'huile d'olive et ajoutez les champignons et l'ail haché.
  • Salez, poivrez, et laissez cuire à feu moyen un quart d'heure en mélangeant de temps à autre pour que l'eau relâchée par les champignons s'évapore.
  • Ajoutez le vin et laissez-le totalement s'évaporer.
  • Ajoutez ensuite 15 cl d'eau et laissez réduire de moitié. Ajoutez la crème fraîche et laissez le mélange s'épaissir.

Montage

  • Sortez la polenta du frigo et taillez deux carrés de côté. Déposez-les dans un plat à four et répartissez dessus le mélange de champignons puis le fromage que vous avez coupé en tranches.
  • Enfournez pour 20 minutes.

En conclusion

Quelque soit la recette, la polenta reste un plat qui tient au corps. Versatile, elle combine à la perfection avec plusieurs desserts. Alors, ne manquez pas de vous faire plaisir et d’égayer vos proches.

Bonne cuisine et bonne dégustation !